Stanislas Gruau, Explora Project : savoir s’entourer de personnes meilleures que soi

J’ai eu l’immense honneur de tendre mon micro à Stanislas Gruau.Après la naissance de sa première fille, il décide de changer de vie, de démissionner de son métier de trader pour embrasser ses rêves et créer Explora Project, 1ère agence à mission spécialisée dans le voyage d’aventure.

Avec Stanislas, nous avons parlé de sa sortie de zone de confort pour passer du trading à l’entrepreneuriat et de sa pratique du sport extrême. Ce que j’ai adoré avec Stanislas, c’est sa connaissance de lui-même et sa capacité à se lancer des défis « plus grands que lui » aussi bien sportifs que professionnels.

Si vous vous demandez si vous devez démissionner, avez l’impression que vous avez oublié vos rêves d’enfants et que vous souhaitez changer de vie pour être plus aligné(e), cet épisode est pour vous !

Stanislas nous livre ses meilleures astuces et conseils pour passer à l’action, s’organiser et ne plus avoir peur de l’échec. 

3 leçons à retenir de cet épisode :

– Savoir s’entourer de personnes meilleures que soi- Y aller pas à pas pour réussir son projet

– Ecouter les signaux faibles de son entourage. Les gens qui vous connaissent savent souvent ce qu’il y a de meilleur pour vous… 

« J’ai été élevé dans une culture ou mes parents ont beaucoup travaille. J’ai appris qu’il fallait endurer pour atteindre ses rêves. Rien ne se fait par hasard et toutes les opportunités se créent. Je suis de l’école de la souffrance et du travail. »

« J’ai eu une vie extrême dans tous les sens du terme. »

« J’étais un petit garçon assez facile. J’ai grandi avec beaucoup de rêves de sport. J’avais l’idée que je n’allais pas avoir un destin ordinaire. Je m’autorise à avoir des moments extraordinaires et c’est plus facile de les atteindre avec le dépassement physique. »

« J’ai grandi dans un environnement qui ne jurait que par les grandes écoles. J’avais le fantasme social d’être trader. »

« Je n’aurais jamais été capable de monter explora si je n’étais pas passe par le trading. Il faut très bien se connaitre pour décider très vite dans le trading. Il faut connaitre ses failles. C’était une vie de tempête avec le caractère enivrant de garder le cap mais fatiguant de prendre des déferlantes dans le visage. »

« C’est un métier dans lequel l’humain passe au second plan mais c’était dur d’en sortir, de quitter une situation en terme social et financier qui était confortable. Sans ma

femme et mes amis, je n’aurais pas réussi. En démissionnant, j’ai réactivité certaines zones de mon cerveau, j’ai assisté à une renaissance de moi-même. »

« Un hypersensible dans cet environnement explose. »

« Je partais courir la nuit. C’était thérapeutique. J’ai cultivé ce soin pour la course a pieds. Plus je bossais dur, plus j’avais besoin d’exorciser. Je faisais un semi-marathon tous les jours. »

« J’avais des carnets dans lesquels j’écrivais mes émotions, mes voyages, mes rêves. »

« J’avais déjà deux déposer deux démissions pour Explora qui se sont transformées en promotion. »

« J’ai eu 30 ans, la naissance de ma première fille a été le vrai déclic pour changer de vie et démissionner. J’en pouvais plus, l’argent n’était plus une stimulation, je n’avais plus les mêmes valeurs. Mon entourage était très heureux, ils me le disaient déjà depuis longtemps. »

« En démissionnant, j’ai réactivité certaines zones de mon cerveau. Je crois que chaque boulot stimule certaines zones du cerveau. Le trading stimule le cerveau reptilien, de reflexe mais pas dans la finesse des choses et dans l’intelligence émotionnelle. J’ai l’impression de retrouver une partie de moi-même qui était atrophie. J’ai assisté à une renaissance de moi-même. »

« Lancer une boite c’est génial mais ça se prépare. Le succès d’une boite tient dans sa préparation et la capacite à le murir et réfléchir le projet. »

« Je voulais être pionnier, faire ce que les autres n’osent pas faire. Ma mission est de démocratiser le voyage d’aventure. On veut avoir un impact positif sur l’homme et sur l’environnement. »

« Verbaliser m’aide énormément à atteindre mes objectifs. Extérioriser est le premier pas d’une thérapie. »

« Si je devais conseiller qu’une chose pour changer de vie et mener à bien ses projets, c’est de savoir s’entourer de personnes meilleures que soi, de communiquer, de montrer ses failles et saisir les opportunités bienveillantes. »

« On est dans un monde qui crée de la peur, qui glorifie les success story et qui taient les autres. On ne voit que ceux qui réussissent. »

« La vie c’est 4 pieds : les amis, les familles, le boulot et les projets de vie. La clé est l’organisation de son planning et son quotidien, se créer des plages horaires. Se placer des rendez-vous à soi-même. Il faut être très clair et délimiter. »

« Les gens qui vous connaissent savent souvent ce qu’il y a de meilleur pour vous »

Retrouvez Stanislas :

– Sur son site Explora Project : https://www.explora-project.com/

– Sur son compte Instagram : https://www.instagram.com/stan_gruau/

Rejoignez le site et la newsletter : https://lalea-media.com/

Travaillez avec moi : https://laurapouliquen.com/

— 

Si vous aimez le podcast et que vous voulez le soutenir, la meilleure façon est de vous abonner au podcast sur Itunes/Apple Podcasts, mettre 5 étoiles, de le commenter et de partager l’épisode en story Instagram.

Bonne écoute !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :