Comment ne plus avoir peur d’etre une femme ? Avec Priscillia Routier Trillard

Harcèlement, violences… les femmes et minorités de genre sont trop souvent victimes et la sororité est plus importante que jamais.

Suite à son second burn-out et l’arrêt de son médecin, Priscillia Routier Trillard a créé l’application The Sorority, qui vise à favoriser l’entraide entre les femmes. Elle est La Première Application Bienveillante de Protection, d’Entraide et de Partage entre toutes les Femmes et les personnes issues des minorités de genre. Cette application a été conçue :

– Pour que la sécurité des femmes et des minorités de genre soit assurée,

– Que les féminicides cessent,

– Que les harcèlements prennent fin,

– Que l’on mette un terme aux agressions et violences sexistes et sexuelles en tout genre,

– Que les inégalités se réduisent,

– Que la Charge Mentale, le Plafond de Verre ou encore le Syndrome de l’Imposteur s’effacent petit à petit,

– Que la confiance en soi et la prise d’initiative animent aujourd’hui chaque femme et personne issue des minorités de genre,

– Qu’on ose réaliser nos rêves, entreprendre et s’épanouir pleinement,

– Que l’on exploite enfin notre plein Potentiel.

Cette application est mise à la disposition de touxtes. Accessible à tout moment. Partout. Gratuitement.

Avec Priscillia, nous avons parlé des notions de peur et de risques lorsque l’on est une femme.

« Là où il y a de la peur, il y a du pouvoir. »

« Quand tu as le sentiment d’avoir peur, c’est là où ou il faut te jeter. »

« Une peur, c’est une porte d’entrée vers l’après. »

« Il devrait y avoir des stages pour que les hommes puissent vivre la vie des femmes au moins une journée. »

« Quand tu vois une personne qui se fait agresser dans la rue, ton cerveau frise car il est en train de te protéger. C’est ce que l’on appelle l’effet de sidération. Sur l’application, on recrée cet effet grâce à des alertes. »

« On ne peut pas prendre le risque qu’un ex ou conjoint violent vienne sur l’application. C’est pour cela que nous faisons énormément de vérifications. »

« Ce n’est pas une application contre les hommes mais pour les femmes et personnes issues des minorités de genre. »

Nous avons également parlé de ses deux burn-out et de son déclic pour créer l’application The Sorority. Une fois l’idée en tête, celle-ci constitue rapidement son équipe composée d’une graphiste et de deux développeurs.

« Suite à mes deux burn-out, je savais que faire un projet qui avait du sens et qui puisse aider était ma priorité. »

« Les gens qui font des burn-out ne sont pas des personnes faibles mais qui — au contraire — se surinvestissent. »

« Je sors du cabinet de mon médecin qui m’arrête une seconde fois pour burn-out et le mot sororité m’arrive en tête. »

« On prend le problème a l’envers. On attend des actes du gouvernement alors que c’est à nous d’agir pour la sécurité des femmes ici et maintenant. »

« Via des amis d’amis, je trouve mon développeur car je crois en la bienveillance humaine plus qu’en des agences digitales qui veulent me prendre 100 000 euros pour monter mon app. »

« Je ne me considérais pas du tout comme féministe au départ. Quand j’ai eu cette prise de conscience, j’ai ouvert les yeux et compris que l’on était tous et toutes le problème. »

« Au départ, je ne parlais pas de mon projet car j’avais besoin de me déconstruire et de comprendre que j’étais devenue féministe. »

Celle-ci fait un premier crowdfunding et peut lancer officiellement l’application sur Android et iOS dans toutes les villes de France. Elle nous explique toutes les fonctionnalités de l’app et ses projets grâce à l’ouverture de son second crowdfunding disponible sur ce lien : https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/the-sorority-la-suite

« Si j’ai aidé ne serait-ce qu’une personne, j’ai tout gagné. »

« Ma volonté première est de faire des crowdfunding car je veux donner la possibilité à toutes et tous de pouvoir nous aider. Je voulais rester sur cet aspect humain. »

« A n’importe quel moment, à n’importe quel endroit, on appuie sur un bouton et il y a toujours une personne au moins prête à nous aider. »

« Les entrainements sont là pour nous aider à réagir le jour ou un incident se passe. »

« Utiliser la technologie au profit de l’humain et non l’inverse est mon objectif avec cette application. »

« L’effet témoin stipule que le comportement d’aide naturel de l’humain se trouve inhibé si d’autres personnes sont présentes. Ainsi, en situation d’urgence, un témoin seul interviendra plus facilement que s’il y a d’autres personnes : la probabilité qu’une personne apporte son aide est ainsi inversement proportionnelle au nombre de témoins présents. »

« On va ouvrir aux pays francophones et aux moins de 15 ans »

Enfin, Priscillia nous explique ses outils pour garder un bon équilibre pro-perso lorsqu’on lance sa boite sur un sujet aussi sensible et après deux burn-out.

« La naturopathie m’aide à lutter contre un nouveau burn-out et trouver le bon équilibre pro-perso dans cette aventure entrepreneuriale. »

« Le jeune intermittent est un outil super puissant pour moi pour être productive : il s’agit de faire un jeun durant 16 heures de 19h jusqu’à 11h le matin et de boire 1,5 litre d’eau par jour. »

« Je conseille à tous de trouver sa propre thérapie. Moi c’est l’hypnose. »

« Apple a pris toutes ses précautions avant de valider l’app dans l’Apple store. Ça a été le moment le plus dur… »

« Le risque c’est cette barrière entre tes peurs et toi. »

« Si j’ai bien réalisé une chose suite à mon second burn-out, c’est que j’avais cessé d’apprendre. Apprendre est une énergie vitale que tu réactives en toi. Explorez, vivez, apprenez un maximum. »

Écouter l’épisode sur Apple Podcasts

Écouter l’épisode sur Spotify

Écouter l’épisode sur Deezer

Tous les liens pour retrouver Priscillia :

Son site : https://www.jointhesorority.com/

Dans le podcast, nous avons notamment parlé :

– Du livre Ame de sorcière — Ou la magie du féminin d’Odile Chabrillac : https://livre.fnac.com/a10818294/Odile-Chabrillac-Ame-de-sorciere-Ou-la-magie-du-feminin

– De l’Institut de naturopathie Humaniste fondé par Odile Chabrillac  – De la vidéo «Ni Putes Ni Soumises» contre le harcèlement de rue https://www.youtube.com/watch?v=TjDaJQEevPU&feature=emb_titl

– Du livre La méthode de jeûne intermittent de JB Rives : https://livre.fnac.com/a10171089/JB-Rives-Le-Fasting-La-methode-de-jeune-intermittent-ultra-efficace-pour-perdre-du-poids-et-vivre-longtemps

– De ma formation podcast : https://laurapouliquen.teachable.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :